BULLETIN D’INFORMATION

DÉSABONNEMENT

BULLETIN D’INFORMATION

'S INSCRIRE

 

‘DREAMACHINE’ (1960)

installation multimédias, produite par Pellens & Custers

Brion Gysin, ‘Dreamachine’ (1960). Installation ‘Brion Gysin: Dreamachine’, 2010, Institut d’art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes. © Blaise Adilon

La ‘Dreamachine’ est une machine inventée par Brion Gysin et Ian Sommerville en 1960. Elle consiste en un cylindre pourvu de fentes de formes diverses, comme un zootrope. Le cylindre, qui contient une lampe, est monté sur un tourne-disque. Pendant que le cylindre tourne, la lumière de la lampe jaillit des fentes à une vitesse de 8 à 13 flashs par seconde. Ces flashs stimulent les ondes alpha du cerveau et peuvent donner au spectateur une expérience visuelle illusoire.
En associant la musique et le rythme saccadé des flashs de lumière, la ‘Dreamachine’ est le prototype d’une installation artistique lumineuse. L’art de la lumière s’apprécie d’autant mieux les yeux fermés et c’est pourquoi la Dreamachine est considérée comme la première œuvre d’art pouvant être ‘regardée’ de cette manière. (Attention: personnes souffrant d’épilepsie s’abstenir.)

Brion Gysin (GBR/CAN, °1916 – †1986)
Ian Sommerville (GBR, °1940 – †1976)

Brion Gysin était peintre, écrivain, sound poet et artiste de performance. Il est né en Angleterre et a grandi à Edmonton, au Canada. Il est peut-être le plus connu pour sa ‘découverte’ ou ‘redécouverte’ de la technique du coupé-collé, appliquée par son ami, l’écrivain William S. Burroughs. Gysin a beaucoup voyagé et a notamment vécu à Vancouver, Tanger, New York et Paris. Le spécialiste de l’électronique et programmateur britannique Ian Sommerville est surtout connu pour sa participation à la ‘Beat Generation’ de Burroughs.