BULLETIN D’INFORMATION

DÉSABONNEMENT

BULLETIN D’INFORMATION

'S INSCRIRE

 

‘Myodesopsies, [Before Life], songs based on the lyrics of Myodesopsies’ (2001-2011)

installation avec écran lumineux et son
Edith Dekyndt, ‘Myodesopsies, [Before Life], songs based on the lyrics of Myodesopsies’ (2001-2011). Photo: Pierre-Henri Leman. Courtesy VidalCuglietta Gallery.

‘Chansons basées sur les paroles de ‘Myodesopsies’’

Edith Dekyndt utilise une terminologie médicale comme point de départ d’une nouvelle approche des objets et des espaces. Elle veut ainsi transformer et remettre en question nos manières classiques d’appréhender les choses. ‘Myodésopsie’ est un terme qui évoque une illusion optique : une surface qui semble flotter devant nos yeux est en réalité une ombre sur notre rétine causée par une déformation de l’œil. Dekyndt se sert d’un langage scientifique, mais ne pense pas en termes de vérité scientifique objective. Elle est inspirée davantage par les sons de la langue que par la signification exacte des mots et s’intéresse à la tension entre la subjectivité et les faits. Dekyndt décortique à travers divers médias le phénomène que nous voyons devant nous, mais qui se produit en réalité dans notre propre corps.

EDITH DEKYNDT (BEL) °1960

Edith Dekyndt vit et travaille à Tournai. Ses œuvres ont été exposées dans divers pays, notamment au MAC de Grand Hornu (2010), au Museum of Modern Art de New York (2010), au FRAC Lorraine, Metz (2010), au Contemporary Art Museum à Hiroshima (2009). Diverses collections publiques ont acheté ses œuvres, comme le MoMA à New York, Witte de With à Rotterdam, le FRAC en France et des collections de la province du Hainaut.